[Kitetoa, les pizzaïolos du Ouèb

Christophe Casdalegno, l'hébergeur de Jean-Paul Ney, le nouveau casse-bonbons planétaire

If you were not using lynx, you could see here a very nice gif from Seth Tobocman. There is a man **killing** 
another one and it says: **you don't have to fuck people over to survive**.

Parmi les bons amis de Jean-Paul Ney, on trouve également Christophe Casalegno (Brain Overide sur Internet). Responsable de la société Digital Network, spécialisée en sécurité informatique. Christophe Casalegno est prompt à dire qu'il connaît à peine Jean-Paul Ney et qu'il héberge ses sites par pur bonté désintéressée. Pourtant, Christophe Casalegno est également très prompt à défendre Jean-Paul Ney dans Usenet , surtout lorsque celui-ci dérape dans ses écrits à connotation politiques. Par ailleurs une requête Whois sur Cybercriminstitut.com, le site de Daniel Martin, responsable de la sécurité à l'OCDE et ancien commissaire de la DST, donne comme contact administratif et technique un certain "ange.ferrari@digital-network.net". Quant à Torkal, son adresse lorsqu'il est présent dans le forum Madchat sur l'IRC (1) (où il convient que Jean-Paul Ney casse les forums et où Jean-Paul Ney explique qu'il casse le forum de Kitetoa.com) a comme adresse: "torkal@bsd.digital-network.org", une machine de la société de Christophe Casalegno... Le dossier d'instruction de l'affaire Kitetoa c/ Jean-Paul Ney me l'a appris, Daniel Martin est un féroce défenseur de Jean-Paul Ney.

Les relations de Christophe Casalegno et de Jean-Paul Ney ont déjà été évoquées sur le forum au moment des floods et autres menaces de Jean-Paul Ney.

Il m'a toujours semblé pour le moins étrange qu'un responsable d'une société de sécurité informatique soit ami avec une personne comme Jean-Paul Ney, vu les actes de ce dernier sur Internet. En plus d'être l'hébergeur de Intelink.org, l'ancien site de Jean-Paul Ney, Christophe Casalegno était un utilisateur référencé et un abonné de la mailing-list du site Intelink.org. Il était donc nécessairement au courant des opinions politiques véhiculées par ce site, notamment au lendemain du premier tour des dernières élections présidentielles, lorsque Jean-Marie Le Pen était arrivé en seconde position au premier tour.

Chacun pourra juger de l'opportunité pour une entreprise comme Digital Network d'héberger gracieusement le site (Le Confidentiel) de Jean-Paul Ney, condamné une première fois pour "vol avec violence" il ya quelques années puis, à nouveau en mars 2004, dans l'affaire qui opposait le webmaster de Kitetoa.com à Jean-Paul Ney, à un an de prison avec sursis, deux ans de mise à l'épreuve, une obligation de suivi psychiatrique pour "menaces de mort réitérées". Et cela n'a pas l'air d'être fini si l'on en croit cet article du Point, Jean-Paul Ney est également mis en exament pour « vol et atteinte au secret de la défense nationale ».



(1) Dr.Gang de Madchat nous écrit pour signaler que "le channel IRC #madchat, n'a RIEN a voir avec madchat.org". A croire qu'en plus d'être dérangés, les habitués de ce canal IRC ont un peu piqué le nom Madchat (madchat.org)...


Retour au sommaire de "Jean-Paul Ney, le nouveau casse-bonbons planétaire"

Kitetoa